Antisocial en veilleuse

Humeur12 mai 2019

Je traîne beaucoup moins sur Diaspora : je poste très peu et j'ai fait récemment une grosse lessive parmi les gens et les hashtags que je suivais.

La descente

C'est en partie à cause de la triste actualité des six derniers mois ; les gilets jaunes, les violences, le bashing anti-gouvernement, il n'y avait plus que cela dans mon fil d'actu Diaspora. Des gens que je suivais pour leurs publications sur le Libre et l'Open Source ont commencé à militer et c'est devenu leur sujet principal. Paradoxalement, alors que je limite la pollution de mon esprit en ne regardant plus les informations télévisées depuis des années, je me suis retrouvé à avoir le point de vue du réseau social sur un sujet brûlant d'actualité. Et au bout de quelques semaines de matraquage j'ai eu un ras-le-bol, la surdose et j'ai commencé à couper les sources.

Ca m'a fait prendre du recul sur le réseau en entier et reconsidérer ma façon de l'utiliser. Ce qui me plait dans Diaspora c'est la possibilité de suivre une personne ou de suivre un hashtag donc un centre d'intérêt. Mais les deux possibilités ont des inconvénients.

Suivre toutes les publications d'une personne

Cela suppose que tout ce qu'il publie va vous intéresser. C'est rarement le cas ! L'exemple des gilets jaunes montre l'inconvénient à son paroxysme où on finit par virer la personne. Sans en arriver là, on a toujours du bruit : des publications qui ne nous intéressent pas donc du temps perdu et le besoin de filtrer l'information.

Un autre problème est la manie de certains de copier-coller des articles en intégralité. Etant dans une consommation mobile de Diaspora, c'est pas génial de faire défiler 30000 pixels pour arriver à la publication suivante dans le flux d'actualité. Je préfère un lien vers l'article et un commentaire personnel qui me donne envie de l'ouvrir.

Suivre un hashtag pour alimenter un centre d'intérêt

C'est une fonctionnalité géniale pour couvrir un sujet d'intérêt mais qui peut avoir des désagréments : du bruit car la publication n'est pas intéressante ou hors-sujet, ou bien on assiste à une conversation publique entre deux personnes. Par exemple j'aime les photos de villes anciennes et je découvre des trucs sympas. Par contre je m'intéresse à la collapsologie et là c'est du concentré d'ondes négatives, du militantisme local mais rarement du contenu qui m'intéresse. Après c'est le risque, un hashtag c'est ouvert donc il faut s'attendre à traiter du déchet (donc passer du temps) pour trouver des pépites.

Et le micro-blogging ?

Vu le genre de publication que je fais sur Diaspora et ce que j'en attends, je me suis dit que le micro-blogging était peut-être plus indiqué pour moi : une publication courte avec un lien ou une photo et un commentaire ou un ressenti. J'ai installé une instance Pleroma une journée puis je l'ai démonté et je me suis inscrit sur Mastodon chez la mère Zaclys.

J'ai toujours un compte Twitter où je ne publie rien mais qui me sert à suivre quelques comptes officiels qu'on ne retrouvera jamais sur le Fediverse. Ma première mauvaise idée a été de republier le compte Twitter LesNews sur le Fediverse via un bot : lesnews_bot at botsin.space. C'était marrant à faire, ça m'a amusé une paire d'heures (https://hub.docker.com/r/kianby/tweet-toot) mais j'ai réalisé que je dupliquais le modèle que je fuyais : inonder des fils de toots avec de l'information mal qualifiée.

Finalement le micro-blogging n'est pas plus adapté à ma sociabilité virtuelle limitée donc je reste sur Diaspora pour garder le contact avec mon petit cercle de connaissances et je restreins les hashtags suivis. Je me concentre sur la source des infos plutôt que les gens qui les relaient, c'est moins d'énergie perdue. Pour les domaines liés à l'informatique (technos, système, Linux) on a de toute façon a peu près tous les mêmes sources. Si la personne produit du contenu sur un site je la rajoute à mes fidèles flux RSS que j'écluse quotidiennement. Et je redécouvre les newsletter grâce à Carl Chenet. C'est un média intéressant, une publication hebdomadaire est idéale pour mon cas, ça laisse la semaine pour lire, le contenu a été filtré en amont, c'est efficace.

Daiko - 2019-05-12 12:00:00

As tu essayé les flux RSS ?

Yax - 2019-05-12 12:00:00

Je n'ai jamais laissé tomber les flux RSS, c'est ma base stable. Combiné à quelques newsletters pour filtrer le contenu intéressant de sites du style Hacker News c'est parfait. Mais les réseaux sociaux sont destinés aux échanges sociaux, mon expérience de s'en servir pour faire de la veille efficace est un échec.

Votre commentaire
Le site Web est optionel
Le message peut être rédigé au format Markdown