Surveiller l'état du serveur

J’ai un peu compliqué l’installation de mon serveur en répartissant les services dans des conteneurs. J’ai un serveur HTTP NginX en frontal qui distribue les requêtes vers les bon conteneurs en fonction du nom DNS (un reverse proxy). Je me retrouve donc avec une dizaine de conteneurs, partageant un même plan d’adressage IP, et presque autant de serveurs HTTP. J’ai eu besoin d’un outil qui me donne une vision globale de l’état du serveur et soit capable de m’alerter en cas d’incident.

Choix du système pour s'auto-héberger

Suite à un échange intéressant sur le choix d’une distribution dans Diaspora, j’ai eu envie de developper le sujet dans un article. je restreins au choix d’un système d’exploitation pour de l’auto-hébergement (à la maison ou chez un hébergeur avec une offre de serveur physique dédié) car je ne me sens plus assez qualifié pour parler de choix d’entreprise, m’étant recentré sur le développement ; bon je glisserai quand même quelques avis et les adminsys en activité commenteront.

Mes notes sur RabbitMQ

RabbitMQ est un bus de messages Open Source qui implémente le protocole Advanced Message Queuing (AMQP). Sa fonction est de faire communiquer entre eux des programmes différents, potentiellement écrits dans différents langages. Le serveur RabbitMQ est lui-même écrit dans le langage de programmation Erlang, ce qui est plutôt atypique. Aucune connaissance de Erlang n’est nécessaire pour l’utiliser. C’est un produit édité par Pivotal, un spin-off de VMWare et EMC, connu de tous les développeurs JAVA pour son fabuleux framework Spring.

Un blog plus respectueux

Je suis allé plus loin dans le respect de la vie privée sur le blog. Quand on laisse un commentaire, l’adresse e-mail a toujours été optionnelle. Elle sert à retrouver un avatar sur Gravatar et à informer les abonnés de la parution d’un nouveau commentaire pour un article. J’ai ajouté à mon gestionnaire de commentaires un mode privé qui désactive la fonction d’abonnement et se passe de l’e-mail. En fait, l’e-mail est résolu en avatar dans le navigateur avec quelques lignes de JavaScript et il n’est pas pas envoyé au serveur, donc jamais stocké.