Fin d'hivernation

Trois mois sans écrire un billet, mon rythme anémique d’un billet par mois est brisé. Plus d’inspiration, ni trop d’envie… J’essaie d’analyser la cause de cette panne sèche et j’entrevois quelques raisons.

D’abord l’évènement “Charlie Hebdo” m’a perturbé. En déplacement professionnel, j’étais sur Reims le jour de la fusillade et sur Paris le lendemain pour reprendre le TGV vers ma Provence d’adoption ; j’ai vu le déploiement de force dans la capitale, je me suis indigné contre les barbares, j’ai compatis avec les familles des victimes. Puis le matraquage médiatique, la récupération politique puis la pseudo-canonisation des dessinateurs, ce qui les aurait fait bien marrer de leur vivant, m’a écoeuré. Suite à cela je me suis un peu recroquevillé sur mon quotidien ; j’ai arrêté de lire la presse écrite et au niveau de la radio, en voiture le matin, je zappe entre Nova, Jazz radio et Rires & Chansons. C’est très apaisant pour l’esprit, je vous le recommande ;-)

Ce repli aurait pu être prolifique pour le blog mais à contrario, j’ai réalisé peu d’expérimentations méritant un article, pas mal fraggé (gaming quand tu nous tiens), lu de la BD et gratté un certain nombre de sujets lié au dév logiciel. Rare linuxerie, le recyclage de mon premier portable (un Toshiba Portegee M800 core duo) en PC de déplacement malgré sa batterie quasi fichue. J’ai installé dessus une Funtoo. Ça ne mérite pas un article mais je suis ravi du résultat même si à première vue une rolling-release à base de sources paraît irraisonnable sur un petit processeur. Ah oui, j’ai aussi testé toutes les BSD… Fredéric ! sors de ce corps pour élargir ma culture Unix. Et je fais quelques apparitions sur Diaspora pour suivre les sujets qui me tiennent à coeur.

Sur cette période ma blogsphère a subi quelques coups de Trafalgar : dissolution du Blog Libre, départ de Tristan Nitot. Mais tout se modifie, rien ne disparaît vraiment… Les acteurs du Blog Libre continuent à alimenter la communauté d’articles de qualité et Tristan Nitot a rejoint Cozy Cloud pour une nouvelle aventure, ce qui m’a décidé à tester Cozy d’ailleurs. En tant que développeur, j’ai apprécié l’architecture technique modulaire et le choix très hype du langage NodeJS (ça change du PHP à Papa) auquel je m’intéresse dans mes projets personnels. J’ai installé Cozy sur mon VPS (2 vCore, 2Go RAM) et mon impression est mitigée. J’ai apprécié l’aspect soigné des applications, la cohérence visuelle. Certes des fonctionnalités manquent si on compare avec OwnCloud mais le produit évolue, s’enrichit régulièrement. Ce qui m’a gêné ce sont les performances, notamment les bursts de CPU à l’installation des applications. Il faut que je l’utilise plus pour voir si c’est aussi le cas dans le cadre d’une utilisation standard mais je me suis posé la question de la pertinence de NodeJS si des traitements lourds sont réalisés en backend pour un produit dont la cible est principalement les Raspberry like hébergeant des clouds personnels. En tout cas je ferais vivre l’installation pour suivre l’évolution du travail de Cozy Cloud dont l’équipe semble bien sympathique.

Finalement, ce qui me branche le plus en ce moment c’est le code et l’architecture logicielle. J’ai un certain nombre de technos en cours d’acquisition et quelques projets en tête. Je ferais peut-être un plus de sujets sur le code que sur le système cette année.

Bon printemps à tous.

Votre commentaire
Le site Web est optionel
Le message peut être rédigé au format Markdown