Un serveur SVN en 5 minutes

Bien qu’on soit en 2017, on peut avoir besoin d’un gestionnaire de source centralisé et Subversion reste une valeur sure. On va donc s’installer un serveur SVN sur Debian Jessie en 5 minutes chrono. D’abord on installe SVN et on crée un répertoire pour les données. $ apt-get install subversion $ mkdir -p /srv/svn/repos Et on initialise un dépôt (aka repository) nommé “yaxsoft”. $ svnadmin create /svn/repos/yaxsoft On ajoute des droits d’accès simples : un utilisateur en lecture-écriture, pas d’accès anonyme.

Mes extensions Firefox en 2017

2017 est une année charnière pour la Fondation Mozilla qui doit convaincre que Firefox reste son fer de lance dans la lutte pour les standards ouverts du Web. Certes ils ont commis des erreurs de gouvernance : l’abandon de FirefoxOS qui avait déjà une base d’utilisateurs, le rêve de pouvoir mettre un orteil dans le domaine des objets connectés face à des sociétés qui en ont fait leur cheval de croissance pour les prochaines années.

Ne pas couper la branche

Je continue à héberger mes services personnels sur un serveur Dedibox propulsé par une Debian. En 2016, j’ai rajouté deux services : mon instance de Wallbag et le serveur de mail du domaine madyanne.fr à ceux existants : mon lecteur de flux RSS (Tiny Tiny RSS), mon cloud (NextCloud) et ce blog. La reprise en main des e-mails a été une très bonne idée, c’est formateur et on décide des limites : le nombre de comptes et d’alias, l’espace de stockage alloué à chaque compte.

Mon bilan 2016

C’est le moment du bilan personnel de l’année écoulée. Si je regarde mon compte GitHub, je vois peu de code cette année et Mail2Diaspora est mon seul nouveau projet. Si je jette un œil au blog, j’ai réussi à réduire ma production en deçà d’un billet mensuel. Pourtant je n’ai pas diminué mon temps passé sur l’informatique au sens large. Alors il est vrai que je suis beaucoup plus régulier sur Diaspora, ce qui explique en partie la baisse du nombre de billets.

Rationalisation de mon informatique

Je continue la rationalisation de mon informatique. J’avais opté pour un environnement commun à la maison et au bureau : XFCE pendant 3 ans et Mate depuis le début de cette année, sans oublier mes outils console configurés aux petits oignons (BASH, TMUX, VIM). Ensuite j’avais éténdu au système d’exploitation en remplaçant ma Fedora du bureau par une Debian stable, identique à celle qui tourne sur mon fidèle compagnon à la maison, un petit portable Toshiba Portégé acquis en 2009 et qui a retrouvé la pêche avec un SDD à 30 euros.

Peu de neuf

Déjà Halloween ! Le temps à filé depuis mon dernier article sur ce blog. J’écris surtout des articles techniques à propos d’expérimentations système ou de projets personnels en programmation. Et visiblement je suis plus fainéant depuis le printemps dernier. Une autre excuse est que mon activité sur le réseau social Diaspora, par mon compte sur Framasphère (déjà 2 ans, merci encore Framasoft) est devenue plus régulière, mais pas encore chronophage. Parfois je balance une idée et un lien et cela aurait pu donner un vrai article sur le blog avec un peu d’effort.

Un pas en avant, deux pas en arrière

Entre la fin du système Blackberry 10 qui se profile et une certaine lassitude de mon Q5, j’ai eu envie de changer de téléphone et de me faire plaisir : un écran plus grand, une bonne autonomie (le point faible des smartphones), un bon appareil photo. Comme j’ai une tablette Android depuis presque 2 ans (une belle Lenovo Yoga 2 en 8 pouces) je me suis dit pourquoi pas un téléphone Android, je ferai comme pour la tablette, privilégier le dépôt F-Droid et ses applications libres : OSM, Firefox et consorts.

Histoire d'hébergement

Dans la continuité de mon article précédent je continue à mettre de l’ordre dans mon informatique. Après le renoncement de confier à Hubic mes 70 Go de photos familiales j’ai recherché une solution classique : un hébergement de serveur avec suffisamment d’espace disque qui puisse à la fois accueillir mes photos (synchronisées en rsync) et mes services (blog, cloud) pour ne pas exploser ma facture d’hébergement. L’hébergement c’est une belle jungle avec :

Mon informatique personnelle

C’est une période de réflexion et de mise en ordre de mon informatique personnelle. Après un hiver rigolo à changer de distribution toutes les deux semaines sur mon fidèle portable, l’occasion de découvrir quelques distributions peu connues et sympathiques comme la NuTyX, de faire mon test annuel de BSD et en conclure que ce n’est pas (encore) pour moi ou que je n’aime toujours pas KDE, avant de revenir à ma distribution de départ : une Debian Jessie avec Mate Desktop, l’environnement de bureau qui progressivement uniformise l’ensemble de mes machines.

Construire sa clef USB multiboot

J’ai essayé quantité d’utilitaires pour créer facilement une clef USB multiboot et aucun ne fonctionne correctement sur des serveurs racks (du type Dell PowerEdge). Ces utilitaires ont en commun d’utiliser syslinux et de proposer une interface graphique conviviale pour glisser-déposer des ISO sur la clef. Je ne suis pas (encore) expert en partitionnement et boot mais je m’y intéresse beaucoup en ce moment par la force des choses et on voit beaucoup de subtilités pour booter sur du GPT au lieu de MBR.