Mon mémo pour la virtualisation

Cet article est un mémo de toutes les commandes qui me sont régulièrement utiles quand je manipule des machines virtuelles VirtualBox, VMware et KVM. L’utilitaire qemu-img du paquet qemu-utils (sous Debian) a bien évolué et c’est l’outil de prédilection pour les conversions ; on peut se passer de l’utilitaire VBoxManage (qui fait partie de VirtualBox). Convertir une machine virtuelle VirtualBox en KVM La première approche c’est de créer une VM VirtualBox avec le type de disque natif VDI et de convertir le disque au format QCOW2 avec qemu-img :

Quelques astuces pour VirtualBox

VirtualBox est un produit de virtualisation porté par Oracle qui a l’avantage d’être multi-plateforme (Ms Windows, OS/X, GNU/Linux) et qui est orienté Desktop, destiné à s’installer sur une machine de bureau (par opposition à un hyperviseur dédié à la virtualisation). Le client cible de VirtualBox c’est l’utilisateur lambda qui a besoin de tester occasionnellement une distribution, l’utilisateur professionnel de GNU/linux (félicitations tu fais partie des 1%) qui a besoin régulièrement d’une machine virtuelle Ms Windows pour certaines applications (comme Ms Office), le développeur ou le testeur de logiciel qui utilise intensivement la virtualisation pour déployer des environnements de test.

Emuler la Raspbian avec Qemu

Je m’intéresse de plus en plus au Raspberry et je franchirai peut-être le pas de l’achat dans quelque temps. J’ai voulu voir à quoi ressemble sa distribution principale Raspbian (basée sur Debian) en l’émulant sous Qemu. Je me suis basé sur le tutorial pointé par beaucoup de gens dans les forums et j’ai effectué des recherches annexes pour résoudre certains problèmes : taille des partitions, gestion de la souris sous Qemu.