Nouvelle année, nouvelle distrib

Comme j’ai toujours beaucoup de temps libre, je l’ai passé sur la planète Linux ces dernières semaines : quelques révisions de base, des lectures de blogs (issus de Planet Libre en autre).

La lecture de l’excellent blog de Frédéric Bezier et de certains articles tendance comme “ Ubuntu which directions are you heading? “ m’ont donné envie de m’orienter vers une “rolling release” distrib pour :

  • rajouter du fun : Ubuntu marche trop bien “out of the box”
  • mettre les mains dans le cambouis
  • vérifier sur la durée si le concept est valide : on reste à jour et on ne réinstalle pas tous les 6 mois. Pour ce dernier point il est un peu tôt pour répondre :-)

Ma machine est un portable Toshiba Portégé M800, core 2 Duo, chipset vidéo et Wifi signés Intel, disque de 250 Go en dual boot avec Windows 7.




J'ai commencé une install de Gentoo sous VirtuaBox sous Ubuntu pendant 1/2 journée pour appréhender les concepts puis je me suis lancé : suppression des partitions et installation grandeur nature. En 2 grosses journées j'avais un environnement Gnome fonctionnel et une grande fierté (c'est moi qui l'ai compilé).

Ce que j’ai apprécié :

  • ça fait cliché forcément mais… c’est la force de la Gentoo : les options de compilations fines pour mon processeur, la richesse des fameuses options USE pour désactiver certaines fonctionalités / dépendances des paquets.
  • me traîner dans le cambouis : ça m’a permis de me remettre à jour sur la config d’un serveur X post-an 2000 (ben oui j’avais pas fait ça depuis des années), d’un serveur Pulse Audio, de recompiler 10 fois mon kernel pour affiner / rajouter des options.

Ce que je n’ai pas trouvé génial :

  • là aussi c’est cliché : les temps de compilation (attends tu vas voir, j’installes… attends reviens ça compile).
  • la fraîcheur relative des paquets : bien sûr il y a les overlays, ces extra- repository mais ça mène souvent à des conflits.

Je pense que la gentoo est géniale pour faire vivre une install stable (serveur ou desktop) mais pas adaptée à un forcené comme moi qui installe un truc nouveau tous les jours et le vire 3 jours après.




J'ai donc basculé après quelques jours de Gentoo sur Archlinux : toujours le concept de la "rolling release" qu'on n'installe qu'une fois mais avec paquets binaires. De plus la communauté anglophone et française semble très active.

Ce que j’ai apprécié :

  • la facilité d’installation : 1 petite journée pour installer, rapatrier mes données, et configurer le système au poil. Tout fonctionne : virtual box, bluetooth, dropbox…
  • la grande cohérence de l’environnement Gnome installé (j’avais eu des soucis de polkit avec la Gentoo)
  • les gestionnaires de paquets ont des noms rigolos (pacman et yaourt) mais g èrent-ils vraiment bien les dépendances et la cohérence du système. Et bien pour l’instant la réponse est OUI.
  • la gestion très fine des dépendances : c’est la 1ère distrib ou j’installe tout gnome et je peux ensuite désinstaller epiphany / evolution sans tout casser.
  • la vitesse de démarrage : très similaire à Ubuntu.

Ce que je n’ai pas trouvé génial :

  • pour le moment je suis sous le charme :-)
Votre commentaire
Le site Web est optionel
Le message peut être rédigé au format Markdown