Mobilité quand tu nous tiens

Poussé par un engouement certain pour les netbooks et une lecture enthousiaste de l’actualité de ce marché (merci Blogeee pour la qualité de vos articles) je me suis lancé et j’ai acheté un Asus 1000HE blanc : très très bel objet…. Maryse ;-) Il est très bien fini, le touchpad est le plus agréable que j’ai pu tester sur un portable, le clavier est suffisamment espacé (j’ai d’ailleurs retrouvé ma vitesse de frappe habituelle sans problème) et il est agréable à la frappe. Bref je n’ai que des compliments sur la qualité du matériel.

Il me restait à valider si je pourrais en avoir une utilisation polyvalente et ne pas être bloqué par la petite taille d’écran ou de faibles performances. Hé bien après deux semaines d’utilisation, je suis toujours enthousiaste :-) L’autonomie annoncée tient ses promesses : plus de 5 heures 30 à fond les manettes et c’est la première fois que j’utilise réellement un portable en nomade toute une journée sans loucher sur l’indicateur de batterie. Du coup, cela booste son utilisation, on l’emmène un peu partout car il est léger et autonome.

C’est vrai qu’on scrolle beaucoup dès qu’il faut lire des PDF, des docs OpenOffice ou naviguer sur Internet (merci Firefox pour le plein écran avec F11 cela arrange la sauce) mais c’est supportable. Ma première impulsion a été de virer Windows XP et d’installer Ubuntu Netbook Remix et c’est un vrai bonheur. L’interface a été bien pensée, le bureau devient un méga-lanceur de toutes les applications regroupées par catégorie. C’est beau, bien pensé et sous le capot c’est mon système fétiche. Néanmoins, à refaire je conserverais XP et je partirais sur un dual-boot. Il y a suffisamment de disque pour se le permettre et on a de temps en temps besoin d’un Windows pour des applications spécifiques (upgrader un TomTom par exemple). Je reverrais cela dans la durée. Mais pour l’instant mon Ubuntu est pleinement opérationnel, bien configuré et toutes les fonctions de l’asus sont correctement gérées. J’ai même installé une JVM et Eclipse pour voir ce que cela pouvait donner sur ce genre de machine : ben c’est pas pire qu’avec un Celeron 2 années en arrière :-)

Que du bonheur on vous dit :-)

Votre commentaire
Le site Web est optionel
Le message peut être rédigé au format Markdown